Les bâtiments communaux

L’hotel de ville

Le 20 mai 1875 le conseil municipal décide d’acquérir une propriété qui entoure la maisin communale, dans laquelle se trouvent alors la mairie et la justice de paix. En 1876, le conseil décide la construction d’une nouvelle maison communale. La fin des travaux se fait en novembre 1881. Le clocheton fût construit par la suite en 1885 et achevé en 1886. Le bâtiment a souffert au cours de deux guerres, nécessitant à chaque fois d’importants travaux de restauration.


Les écoles

Vers 1830, il existe deux écoles de garçons, l’une communale et l’autre privée, ainsi que deux écoles de filles privées. En 1867, le conseil municipal précise que la commune possède deux écoles, l’une de garçons et l’autre de filles .Cette dernière est issue de l’école congréganiste, devenue école communale en 1853. Cette école des filles était située à l’emplacement de la maison pastorale actuelle, laquelle est restée une propriété de la paroisse. Aujourd’hui, l’emplacement de l’école des garçons est devenue la maternelle. Les bâtiments de l’ancienne école des filles abritent quatre classes pour l’enseignement primaire.


Le collège

C’est en 1961, qu’un collège est créé et destiné aux enfants de la commune et des villages proches. L’implantation est faite à l’intérieur de bâtiments préfabriqués situés à trois endroits différents : la cour de l’école primaire, le terrain où se trouve le bureau de poste, ainsi que le terrain de l’actuel collège. La cantine est alors installée dans deux salles de la mairie. Dans les année 1967-1968 des terrains sont achetés par la commune. La construction d’un véritable collège est engagée avec l’aide d’une convention avec l’état. Construit pour accueillir 400 élèves, le collège Paul Eluard recevait en 1986, 460 élèves. Devant l’insuffisance de la capacité d’accueil, et en raison du mauvais état des bâtiments, le département projeta en janvier 1987, la reconstruction du collège en accord avec le Syndicat Intercommunal Scolaire de Verzy. La capacité d’accueil est portée à 480 élèves. Le nouveau collège Paul Eluard fût inauguré le 24 octobre 1991.


L’église

L’emplacement de l’église se situait antérieurement à l’intérieur du cimetière. Il ne reste comme souvenir que le nom de la rue qui permet d’accéder au cimetière par l’entrée principale : rue de l’ancienne église. Un projet de réparation est envisagé mais abandonné rapidement, des travaux sont donc entrepris sur un terrain rue Ernest Graingault pour la construction d’une nouvelle église. Ils s’achèvent en 1843, date qui est indiquée au-dessus du portail d’entrée et qui correspondrait à l’année de l’inauguration. Quelques indications sur les cloches : elles sont au nombre de trois. Deux sont de l’origine de l’église et la troisième plus récente. La plus grosse s’appelle Marie, la moyenne s’appelle Agathe et la plus petite s’appelle Georgette Victorine.`


La salle des fêtes

La construction de la salle des fêtes a pu être réalisée grâce à un généreux legs de Mme Isabelle Jesson au profit de la commune. La construction et l’aménagement sont effectués durant l’année 1911. Une inscription sur le bâtiment rappelle qu’il s'agit de la «Fondation Isabelle Jesson». La salle des fêtes a été rénovée en 1950 et 1981, avant de faire l’ objet en 1989 d’une modification importante conduisant à ce qu’elle est à ce jour.`


La poste

Au 19ème siècle la poste se trouvait à coté de la mairie, sur sa gauche. Ensuite elle s’installe en dessous de l’église au début des années 1900. Puis dans les années 1975 -1976 la municipalité décide de faire construire un nouveau bureau de poste avec logement, rue Irénée Gass, a son emplacement actuel.`


La trésorerie

La trésorerie se trouvait depuis près de 50 ans dans un bâtiment communal situé place du 25 Août 1944. La construction d’un nouveau bâtiment est décidé, il se fait donc 4 rue Irénée Gass, avec la mise à disposition de locaux plus fonctionnels.`


Le monument aux morts

Le monument aux morts est situé à l’intérieur du cimetière. Il a été édifié en 1897 grâce à une souscription publique, à laquelle a pris part la plus grande partie de la population. Les habitants de Verzy morts pour la France qui y sont inscrits sont au nombre de 84.

Prochainement

Les Faux de Verzy

Tourisme et Loisirs